AccueilPortfolio › Jardins champêtres

Jardins champêtres

Pêle-mêle champêtre

Esquisses, croquis à l’aquarelle traduisent mon approche sensible du paysage. Ce type d’illustrations est ma façon  de montrer le plaisir ou l’émotion que peut procurer un jardin en devenir. 

Errance

Une bâtisse en matériaux traditionnels sur la levée de la Loire n’attendait qu’un jardin pour terminer sa restauration. Celui-ci prend place sur la parcelle nue, autrefois dédiée au potager et aujourd’hui destinée à accueillir un assainissement autonome quelque peu encombrant. Pour satisfaire les envies parfois antinomiques des propriétaires et les contraintes techniques, le jardin est divisé en cellules offrant des ambiances très différentes : naturaliste ou au contraire structurée, et même les deux à la fois. Le lien entre chaque pièce se fait par des allées de pelouse, bordées d’arbres tiges qui émergent au dessus d’arbustes en port libre et appellent à la déambulation. L’assainissement se dissimule sous des vagues de graminées et vivaces colorées qui ondulent comme la Loire. Un jardin de méditation s’est logé dans un écrin de végétaux aux silhouettes graphiques, pour reposer l’œil et l’esprit.

Recoin champêtre… en lotissement

Dans un lotissement rural, les propriétaires souhaitent donner une âme à leur patrimoine récent.

En partageant le terrain en différentes pièces de vie à ciel ouvert, tous les membres de la famille profitent du jardin et créent des souvenirs. Décoration champêtre, mises en scènes, massifs de vivaces animent chaque pièce et révèlent une atmosphère singulière. Bosquets et haies en port libre font écran aux vis-à-vis, ou au contraire, s’ouvrent sur le paysage lorsque l’opportunité se présente.

Pente assumée, jardin en paliers

Une maison sur sous-sol surélevé, un talus planté d’arbustes couvre-sol pour compenser le dénivelé jusqu’au jardin, deux escaliers en pierres plates pour y descendre.

Le talus reprofilé en paliers, est désormais moins pentu et plus étalé. Il peut ainsi accueillir une végétation plus variée. Bois et graviers s’assemblent pour respecter une ambiance naturelle et champêtre. Les traverses bois, tantôt debout, tantôt couchées, maintiennent le talus et constituent l’ossature de la terrasse et de deux nouveaux escaliers. Les floraisons aux couleurs acidulées vert anis, violet, fuchsia apportent de la gaieté. Le talus est oublié : il est devenu jardin.

Une invitation au jardin

Un grand massif champêtre implanté sur deux côtés d’une terrasse rustique. Autour, un vaste jardin dont on pourrait profiter si ce massif ne constituait pas une barrière. Comment lever cette barrière ? Par une allée pénétrante. Elle ouvre une perspective dans le parc, vers un banc. Des rondins bois disposés en jeux d’orgue, modèlent le massif, et allègent son emprise au sol. La circulation et les ondulations permettent de profiter de tous les végétaux, et invitent à se promener dans le reste du jardin.

Patio des délices

En pleine ville, une dépendance abattue pour libérer l’emplacement d’un jardin, une ossature bois reconstruite pour soutenir les murs mitoyens fragilisés.

La structure bois est intégrée en empruntant aux patios hispano-mauresques, leurs grands principes.

Les piliers encombrants deviennent alors structurants. Quatre circulations partent d’une fontaine centrale pour desservir six pièces dédiées aux plaisirs du jardin. Dans les massifs se mêlent graminées lumineuses, vivaces aux couleurs chatoyantes, grimpantes exubérantes, plantes aromatiques et petits fruits. Généreux, gourmand et festif, c’est le Patio des Délices.

Un clos maraicher, revisité mais pas renié

Un jardin clos de murs, quatre parcelles jadis potagères, une habitation à l’extérieur du clos.

En ouvrant un mur du clos, la vue sur la maison se libère et le lien se crée avec le jardin. Les quatre parcelles, témoins du passé, sont préservées : deux sont dédiées au stationnement véhicule pour répondre aux nouvelles attentes fonctionnelles, deux autres aux espaces verts (pelouse libre, potager, salle de repos). L’emboitement géométriques de surfaces pavées, surfaces gravillonnées et massifs créer une unité. Les plantations apportent relief et couleur, et mettent en valeur les murs en pierre.

Jardins contemporains